IMAIAITHEK

Yma Sumac, la déesse inca aux 5 octaves

Juste pour écouter, au moins une fois, sa voix s'étendant entre 4 et 5 octaves.

TELERAMA

La star hollywoodienne Yma Sumac vient de disparaître à l'âge de 86 ans. Nous re-publions ici un article d'Eliane Azoulay (publié en 1992 | qu'elle a republié le 03/11/2008. Mis à jour le 04/11/2008 à 15h10) puis, suivi d'une vidéo présentant des extraits d'entretien et de concerts.

Dans le petit meublé berlinois où elle vit, esseulée, Yma Sumac attend l'improbable manager-fan qui saura satisfaire ses caprices de star. Étonnamment menue, la déesse inca aux cinq octaves se dit « bagarreuse et gagneuse ».

« Ma plus grande surprise a été de découvrir que les jeunes fans de rock m'adorent. » En réalité la « déesse des montagnes » est née dans une famille des plus urbaines. Son père, architecte, était d'origine espagnole et sa mère, enseignante, mi-inca, mi-européenne. « J'ai mon propre rock'n roll, affirme-t-elle. Pas celui que vous entendez à la radio, mais un rock mystérieux et dansant, avec un feeling péruvien. »


Yma Sumac, la déesse inca aux cinq octaves

Yma Sumac vient de disparaître à l'âge de 86 ans. Nous re-publions ici un article d'Eliane Azoulay (publié en 1992), suivi d'une vidéo présentant des extraits d'entretien et de concerts. (re-publication d'un article de Télérama n° 2206 du 22 avril 1992.) Talons aiguille aux pieds et trait d'eye-liner aux paupières, la castafiore peruvienne des années 50 babille gaiement.


Page modifiée: 18 April, 2020